État islamique: 160 djihadistes russes morts en Syrie

Environ 160 djihadistes russes qui combattaient aux côtés de l’État islamique (EI) sont morts en Syrie, a annoncé un officiel du ministère russe des Affaires étrangères jeudi. «  Désormais, plus de 25.000 terroristes étrangers combattent sous le drapeau de l’État islamique », a déclaré le ministre adjoint, Oleg Syromotolov, citée par l’agence Tass. «  Ils viennent des pays arabes, d’Europe, de Russie et de la Communauté des États indépendants (un groupe d’ex-pays soviétiques, NDLR) ». Ils sont 2.719 à avoir quitté la Russie pour le djihad. « Parmi eux, 160 sont morts, 73 sont revenus et ont été jugés et 36 autres ont été arrêtés. »

La Russie, qui soutient le gouvernement d’Al-Assad, a commencé à bombarder le groupe terroriste en septembre. Depuis que l’EI a revendiqué un attentat sur un avion de ligne russe, faisant 224 victimes, Moscou a étendu sa campagne de bombardements. Le week-end dernier, 17 pays, parmi lesquels la Russie et les États-Unis, ont conclu accord sur le processus de paix en Syrie. Le plan de route prévoit un gouvernement de transition dans les six mois et des élections dans les 18. Le rôle de Bachar Al-Assad ne fait pas encore l’unanimité entre la Russie et les États-Unis.