Des enveloppes suspectes à la grande mosquée de Bruxelles

Plusieurs enveloppes contenant de la poudre blanche dont la nature n’a pas encore pu être déterminée, sont parvenues jeudi à la grande mosquée de Bruxelles située dans le parc du Cinquantenaire, a indiqué jeudi Pierre Meys, porte-parole des pompiers de Bruxelles.

Le laboratoire de la protection civile s’est rendu sur les lieux pour récupérer les enveloppes suspectes en vue d’une analyse et le dispositif anthrax a été déclenché. Onze personnes ont été décontaminées de manière préventive, a-t-on appris auprès des pompiers. «Nous prenons toutes les mesures préventives au cas où ce serait de l’anthrax, mais c’est une mesure de précaution», a souligné une porte-parole .

«Il n’y a absolument aucun danger pour personne», a-t-elle encore affirmé.

La Grande mosquée, gérée par l’Arabie saoudite, se trouve à deux pas du siège de la Commission européenne et du Conseil européen.

La vidéo sur mobile

Probablement « de la farine »

D’après les premières conclusions du laboratoire de la protection civile, la poudre blanche trouvée est inoffensive et serait très vraisemblablement de la farine, a indiqué jeudi la zone de police de Bruxelles Capitale-Ixelles. Onze personnes, dont deux policiers, ont été préventivement «décontaminées». Selon Pierre Meys, porte-parole des pompiers de Bruxelles, elles ne souffrent d’aucun symptôme et ont été prises en charge sur place par l’équipe TAG (team anti-gaz).