«Il est faux de dire qu’un attentat a été évité dimanche», selon les services de sécurité

L’Ocam, l’organisme qui évalue le risque terroriste en Belgique a donc décidé de réduire à 3 le niveau de menace, celui de « menace possible et vraisemblable ». Une décision qui n’étonne pas les services de sécurité.

Charles Michel : « La menace reste sérieuse, mais n’est plus imminente »

« Il est faux de dire qu’un attentat a été évité dimanche », indique ainsi une source dans les départements des services de sécurité. Toujours selon cette source, dire qu’un attentat a été évité est non seulement faux mais aussi maladroit quand on n’a pas trouvé d’éléments matériels, car cela laisse entendre aux terroristes que les services de sécurité disposeraient d’un indicateur, d’une source interne d’information.

Confirmation auprès d’une autre source, à la Sûreté de l’Etat. « Il est faux de dire qu’on a déjoué des attentats dimanche soir : à tout le moins, il ne s’est rien passé grâce ou à cause de la présence massive de policiers et militaires dans les rues »  ; et encore : « On n’a pas trouvé de caches ou de repaires précis ». Cette source affirmant encore que dire qu’on a déjoué un attentat peut « mettre en danger la vie de sources humaines, utiles au travail policier et des services de renseignement ».