Yamila Idrissi (SP.A): «Il faut sortir la grande mosquée de l’influence saoudienne»

La parlementaire socialiste flamande appelle le Premier ministre à agir.

Temps de lecture: 1 min

L e gouvernement fédéral doit mettre fin au contrôle saoudien de la grande mosquée de Bruxelles, qui représente un terreau fertile pour l’islam extrémiste aujourd’hui à Bruxelles, en Belgique et en Europe», a indiqué la parlementaire flamande, Yamila Idrissi (SP.A). «Si le gouvernement fédéral prend au sérieux la lutte contre la radicalisation et la terreur, il doit mettre un point final au bail emphytéotique conclu entre notre pays et l’Arabie saoudite et travailler à ce que la grande mosquée devienne un centre européen moderne pour le nouvel islam

Le roi Baudouin a confié le contrôle de la grande mosquée à l’Arabie saoudite dans les années soixante par la signature d’un bail de 99 ans. Les Saoudiens «jouent un rôle clé dans la propagation d’une forme radicale de l’islam - le wahhabisme (mouvement politico-religieux saoudien, ndlr) - qui est également défendue par les membres de l’Etat islamique», selon Mme Idrissi.

Le parti socialiste du nord du pays propose de tendre la main aux intellectuels musulmans modernes et modérés afin de leur confier le développement d’un centre européen de l’islam dans la grande mosquée de Bruxelles.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une