Le Roi et la reine étaient en thalasso en Bretagne durant le week-end d’alerte de niveau 4

Le Roi et la reine étaient en Bretagne durant le week-end des 21 et 22 novembre, quand Bruxelles est passée en alerte maximale et au niveau 4 de menace terroriste, rapporte ce mardi Het Nieuwsblad. Nos souverains, qui avaient prévu ce week-end depuis longtemps, ne sont pas rentrés immédiatement. «  Ce court séjour en France le week-end du 21 et 22 novembre était prévu de longue date. Ce qu’ils faisaient là-bas est d’ordre privé », a déclaré le porte-parole du Palais Pierre Emmanuel De Bauw au Nieuwsblad.

Le Roi et la reine sont rentrés en Belgique le dimanche, alors que l’Ocam estimait que le risque d’une attaque terroriste était réel et imminent. Une décision qui, toujours selon Het Nieuwsblad, a étonné les services de sécurité français, qui ont suivi le protocole et étaient sur le qui-vive. Ils se sont demandé pourquoi notre chef d’Etat était resté en Bretagne alors que la situation était critique en Belgique.

« La petite histoire de cette thalasso »

Le « Canard enchaîné », qui avait l’information depuis le 21 novembre, annonce sur Twitter, pour son édition de demain : « Il avait disparu pendant l’alerte attentat. Nous avons retrouvé le roi des Belges. Une affaire qui va faire des remous. »

Le « Canard » publiera en effet dans quelques heures une photo du Roi, prise le 20 novembre en Bretagne. Où Philippe et Mathilde, explique le journal, ont profité d’un week-end de thalasso. Un cliché du Roi « en peignoir et sirotant un cocktail  » illustrera le propos. « Nous sortons la petite histoire de cette thalasso », nous précise le journaliste Sorj Chalandon, auteur de l’article. Qui ajoute : « Philippe et Mathilde y étaient inscrits sous un nom d’emprunt. »

Le journaliste dit avoir reçu la confirmation de la présence du couple royal en Bretagne hier, de la part du Palais (qui parlait des 21 et 22 novembre alors que le cliché a été pris le 20, selon le Carnard). « Et le lendemain, l’information sort dans un journal flamand. » Philippe et Mathilde seraient toutefois, selon Sorj Chalandon, rentrés plus tôt que prévu.

Par contre, le journal n’a aucune confirmation de ce que les forces de l’ordre françaises se seraient plaintes de devoir assurer la sécurité du Roi.

Cette « petite histoire », et surtout la photo publiée, risque de faire un certain bruit, d’autant que le Canard enchaîné se plaît à remarquer, dans son style bien à lui : «  On a le Roi qui sirote un petit cocktail en peignoir et le Palais qui nous dit qu’il suit les événements [liés aux attentats] heure par heure… »