Pas de crèche pour quatre jeunes enfants sur dix

Six jeunes enfants sur dix fréquentent un milieu d’accueil, une crèche ou un accueillante d’enfants. C’est un des chiffres qui ressortent du « Baromètre des parents », vaste enquête Dedicated Research/Ligue des Familles livrée en exclusivité au Soir et à la RTBF.

Alors que la recherche d’une crèche s’apparente, dans l’opinion générale à une véritable galère, les chiffres de l’enquête peuvent donc paraître surprenants. Ainsi, 63 % des parents interrogés déclarent que leur enfant de moins de trois ans (et non scolarisé en maternelle) fréquente une structure de garde au moins un jour par semaine. De la même manière, la recherche d’un lieu d’accueil a pris moins de cinq semaines pour une famille sur deux (parmi celles qui ont trouvé donc). Des résultats qui semblent aller à l’encontre du « taux de couverture calculé par l’ONE » (nombre d’enfants en âge de fréquenter un milieu d’accueil par rapport au nombre de places), qui stagne entre 30 et 40 %…

►A lire également : A quoi ressemble la famille belge d’aujourd’hui (infographie)

Reste qu’en termes de ressenti, la recherche d’un milieu d’accueil génère beaucoup de stress pour les parents. Un sur deux estime en effet le niveau de stress occasionné à 8,9 ou 10 sur une échelle de 10…

Mais que font ceux qui n’ont pas recours à une crèche ? Un tiers des parents qui n’ont pas placé leur enfant en milieu d’accueil ont pourtant cherché une place mais n’ont pas trouvé. Les deux autres tiers n’ont tout simplement pas fait de démarche pour trouver une crèche ou une accueillante. Les grands-parents acquièrent une place capitale dans l’organisation de ces familles. Ainsi, 39 % d’entre elles confient leur enfant à papy ou mamy. Dans d’autre cas, l’un des deux partenaires est sans-emploi… Quand l’un des deux n’a pas choisi/été contraint d’arrêter de travailler ou de réduire son temps de travail… C’est ainsi le cas de Muriel Isaac, qui prolonge son congé de 2 mois, faute de crèche disponible, ou de Sarah Jacobs, qui pense mettre la clef de son commerce sous le paillasson…