L’accord intrabelge sur le climat a enfin été trouvé

Les quatre ministres de l’Energie et de l’Environnement ont abouti vendredi soir à un accord sur la répartition de l’effort climatique à produire d’ici 2020, ont-ils annoncé. Cet accord porte sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la production d’énergie renouvelable, le produit des enchères de quotas CO2, et l’engagement sur le financement international.

L’accord conclu au sein de la Commission nationale du Climat est le résultat de longues discussions entamées en janvier 2015, après des tentatives infructueuses sous les législatures précédentes.

13 % d’énergie revouvelable en 2020

La Belgique s’est engagée à atteindre un niveau de 13% d’énergie renouvelable dans la consommation finale d’énergie brute en 2020. En valeur absolue, l’engagement pour la Flandre s’élèvera à 2,156 tonnes d’équivalent pétrole (Mtep), à 1,277 Mtep pour la Wallonie, à 0,073 Mtep pour Bruxelles et à 0,718 Mtep pour le pouvoir fédéral.

Pour ce qui est des enchères de quotas CO2, les 326 millions d’euros disponibles seront répartis à 10% pour Fédéral, 53% pour la Flandre, 30% pour la Wallonie et à 7% pour Bruxelles. Pour ce qui est des enchères à venir jusqu’en 2020, le fédéral recevra 9,05%, la Flandre 52,76%, la Wallonie 30,65% et Bruxelles 7,54%.

L’engagement sur le financement international s’élève à 50 millions d’euros, dont 25 millions seront assumés par le fédéral, 14,5 millions par la Flandre, 8,25 millions par la Wallonie et 2,25 millions par Bruxelles.