Tuerie en Californie: Daesh parle des assaillants comme des partisans de son califat

Tashfeen Malik et son mari Syed Farook ont tué 14 personnes avant d’être abattus par la police.

Temps de lecture: 2 min

Le groupe djihadiste État islamique (EI) a appelé samedi les assaillants de la tuerie en Californie « soldats » de son « califat ». Dans un programme en anglais diffusé samedi par sa station de radio, le groupe djihadiste fait l’éloge de la tuerie qui a fait mercredi 14 morts et blessé 21 personnes à San Bernardino (sud-ouest des Etats-Unis).

«  Deux soldats de la Khilafah (califat en arabe) ont mené une attaque au Inland Regional Centre à San Bernardino, en Californie », affirme l’EI dans cet enregistrement.

Dans l’enregistrement audio en arabe diffusé plus tôt dans la journée de samedi, Daesh parle des assaillants comme étant des «  partisans de l’Etat islamique ». Selon la version anglaise de l’enregistrement radio, les assaillants, Syed Farook, 28 ans, et sa femme Tashfeen Malik, 29 ans, ont été «  tués au service d’Allah ».

Mais le groupe n’a pas formellement revendiqué l’attaque comme il l’avait fait antérieurement pour d’autres attentats.

« Un acte de terrorisme »

Vendredi, la police fédérale américaine avait requalifié la fusillade « d’acte de terrorisme », et on apprenait dans la foulée que Tashfeen Malik, la femme qui a massacré 14 personnes avec son mari, avait fait allégeance au chef autoproclamé de l’organisation djihadiste Etat islamique sur Facebook.

Selon les enquêteurs du FBI, la tuerie avait été minutieusement préparée.

Obama : « Nous ne nous laisserons pas terroriser »

Le président des Etats-Unis Barack Obama a assuré ce samedi que son pays ne se laisserait pas «  terroriser ».

«  Nous sommes Américains. Nous défendrons nos valeurs, celles d’une société ouverte et libre. Nous sommes forts. Nous sommes résistants. Et nous ne nous laisserons pas terroriser », a déclaré M. Obama dans son allocution hebdomadaire diffusée par la Maison Blanche.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une