Une femme sur trois se sent discriminée au travail

Durant trois jours, Le Soir publie les résultats du « baromètre de l’émancipation », un sondage réalisé par le bureau d’étude GFK à la demande de l’association Amazone.

La première partie de cette étude concerne l’égalité au travail. Plus d’un tiers des 1.092 personnes interrogées estiment que les femmes subissent des discriminations à l’embauche. Elles sont 28 % à penser qu’être une femme est un obstacle à leur carrière.

Annie Cornet (ULg) souligne que « le frein est la question du congé de maternité. Et surtout l’absence durant ce congé ». Mais encore faut-il que les entreprises s’organisent mieux pour prendre en compte l’absence des femmes lors des congés de maternité pour que leur retour se passe au mieux. Pour Annie Cornet, les congés de maternité sont trop peu souvent préparés de manière proactive par les employeurs :« Ça reste une problématique mal gérée. De nombreuses entreprises s’organisent une semaine avant. »

► L’édito : l’émancipation féminine n’a rien de sentimental