Décret Paysage: les examens réussis ne devront plus être repassés

Les cotes des cours réussis seront reportées à la session suivante.

Temps de lecture: 2 min

Ce mardi, la Fédération des étudiants francophones (FEF) a effectué un premier pas en avant dans la clarification du fameux décret « Paysage ». Elle a obtenu gain de cause auprès de la Commission de l’enseignement supérieur lors de la réunion au Parlement de la Fédération Wallonie Bruxelles : les cotes des examens réussis seront désormais reportées d’une session à une autre.

Report de cotes

Pour comprendre, revenons quelques mois en arrière. Dans la saga du décret Paysage, on se souvient de l’épisode diffusé cet été 2015 : avec le regroupement des cours en unités d’enseignement, bon nombre d’étudiants se sont vus obligés, après la session de juin, de représenter en août des cours qu’ils avaient pourtant réussis. En cause : si le 10/20 était atteint pour ce cours, l’unité d’enseignement dans laquelle il figurait n’était, elle, pas réussie. Une obligation provoquée par « une mauvaise interprétation des textes du décret », déclarait alors le ministre de l’Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt (PS).

« On a réussi à obtenir le report de cotes d’une session à une autre, explique Brieuc Wathelet, président de la FEF. Donc, même si l’unité d’enseignement n’est pas entièrement réussie, le cours qui en fait partie et qui est, lui, réussi, ne devra pas être repassé ». Une première victoire donc, dans ce combat pour la clarification du décret.

Des points à améliorer

Mais selon la FEF, il reste encore des points à améliorer. « Nous souhaitons que la proposition de report de notes obtenue ce mardi soit appliquée également aux étudiants à qui l’interprétation du décret a porté préjudice, en 2014-2015, poursuit Brieuc Wathelet. Par exemple, des étudiants qui, malgré un cours réussi en juin dernier, ont dû le repasser en août mais l’ont raté ». L’objectif serait que ces étudiants puissent introduire un recours et soient dispensés de devoir à nouveau repasser l’examen.

Cependant, «  les délais pour les demandes de recours sont dépassés , ajoute le président. On demande donc au ministre de trouver une solution pour ces étudiants « lésés ». En outre, la FEF souhaite également que « les cotes des examens réussis soient reportées par session, mais aussi par année ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une