A lire sur Le Soir+: la discrimination, une affaire de femmes

Le féminisme est-il superflu ? L’enquête d’Amazone publiée cette semaine dans le Soir montre l’étendue du chemin qui reste à parcourir.

Temps de lecture: 2 min

Durant trois jours, Le Soir a publié les résultats du « baromètre de l’émancipation », un sondage réalisé par le bureau d’étude GFK à la demande de l’association Amazone.

Une étude en trois parties.

L’égalité au travail. Plus d’un tiers des 1.092 personnes interrogées estiment que les femmes subissent des discriminations à l’embauche. Elles sont 28 % à penser qu’être une femme est un obstacle à leur carrière.

Un chiffre  : 6 % des hommes et des femmes trouvent normal que les femmes gagnent moins que les hommes pour un même travail.

Ne pas vouloir d’enfant est jugé anormal. Un homme qui ne veut pas d’enfant « dérange » moins qu’une femme qui n’en désire pas. Pourquoi cette différence de traitement ? Un chiffre  : 20 % des femmes interrogées estiment que ne pas vouloir d’enfant pour une femme est anormal.

La répartition des tâches ménagères . Les hommes s’impliquent plus qu’avant dans les tâches domestiques. Mais la répartition reste très stéréotypée. Un chiffre  : faire le ménage reste à 84  % une tâche de femme.

« Le train de l’émancipation féminine s’est arrêté au milieu de la voie. Faut-il nécessairement en appeler à un autre « combat féministe » ? Si combat il doit y avoir, il passe par la mise à mort des préjugés. Donc par l’éducation. » écrit Pascal Martin dans son éditorial.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une