Affaire Luperto: la levée partielle de l’immunité parlementaire recommandée

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 1 min

Les commissions des poursuites du parlement wallon et du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles se sont réunies l’une après l’autre ce lundi à Namur. Elles devaient prendre position sur la demande de levée de l’immunité parlementaire du député socialiste Jean-Charles Luperto.

Les deux commissions ont décidé d’une levée partielle de l’immunité parlementaire, en fait pour quatre des cinq préventions. Luperto, inculpé en décembre, est soupçonné d’outrage public aux mœurs en présence de mineurs sur l’aire d’autoroute de Spy (Namur), des accusations qu’il réfute.

Il reviendra aux deux parlements en séance plénière d’entériner ou pas les rapports des commissaires. Le parlement wallon se prononcera dès ce mercredi.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une