L’icône mode: Iconic Cape de Herno

Là où certains héros se parent d’une armure, la doudoune est devenue celle, imparable, des hivers citadins.

Temps de lecture: 2 min

Et si l’italien Herno baptise son modèle phare Iconic Cape, ce n’est pas parce qu’elle est sans manches – parce qu’elle en a, des manches, souvent trois quarts, parfois plus longues – mais sans doute parce que ce vêtement, avec sa coupe en A et son haut col cheminée, a l’art d’envelopper le corps.

L’enveloppe, c’est tout ce que cette maison italienne posée à Lesa, sur le lac Majeur, travaille. Créée en 1948 par Giuseppe Marenzi, Herno a pris le nom du torrent du coin, l’Erno, pour d’abord fabriquer des vêtements de pluie.

L’entreprise joue vite les pionnières et, dès 1971, elle est la première italienne à s’installer au Japon avec une boutique à Osaka. À Lesa, son siège se camoufle volontairement dans le paysage et est énergiquement autosuffisant grâce au photovoltaïque. Tandis que, côté doudoune, elle joue l’hypertechnologie grâce, notamment, à une technique d’injection de plumes et une politique superinnovante menée par l’actuel dirigeant, Claudio Marenzi, plus jeune fils de Giuseppe.

Résultat des courses : une marque de niche hyperprisée, un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros en 2014 et une croissance de 20 % qui fait exception dans le paysage textile. Une armure à succès donc.

Iconic Cape réversible, Herno, 680 €, T. +39 03 227 7091,

www.herno.it

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une