Le financement de Daesh par le pétrole dans le viseur de l’ONU

Temps de lecture: 1 min

Un projet de résolution de l’ONU qui vise « explicitement » l’organisation État islamique et son financement par le pétrole sera soumis jeudi au Conseil de sécurité de l’ONU. Il compte sur la « pression internationale » pour pousser les États à s’attaquer à ce problème, sous peine de sanctions. Voilà ce qu’a indiqué ce mercredi le ministre des Finances français, Michel Sapin.

Le Conseil de sécurité adressera avec cette résolution « un message politique très ferme, très fort : la lutte contre le financement du terrorisme est l’une des priorités de l’ensemble des membres des Nations unies et chaque État devra mettre en œuvre les mesures nécessaires », a déclaré le ministre. Le texte, qui s’appuie sur une résolution antérieure concernant Al-Qaïda, « sera étendu explicitement à Daech (et) permettra tout particulièrement de viser le gel des avoirs qui seraient d’une manière ou d’une autre tirés du trafic du pétrole », a révélé Michel Sapin.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une