L’UE va renforcer la protection des données personnelles à l’heure d’internet

Temps de lecture: 1 min

Un accord de principe a été trouvé mardi, après quatre ans de discussions, pour adapter la législation européenne sur la protection des données personnelles à l’ère d’internet mais un point controversé sur l’accès des mineurs aux réseaux sociaux devrait rester du ressort des Etats.

Selon cet accord, les Etats membres pourront fixer librement « entre 13 et 16 ans » l’âge auquel un mineur peut s’inscrire sur des réseaux sociaux comme Facebook ou Snapchat, sans l’accord d’un parent, a indiqué l’Allemand Jan-Philipp Albrecht (Verts), rapporteur du Parlement européen sur la réglementation de la protection des données.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une