Salah Abdeslam aurait pu être arrêté à Molenbeek

Dans l’émission « Faroek » qui sera diffusée ce mercredi soir sur VTM, le ministre de la Justice Koen Geens revient sur le déroulement de l’enquête après les attentats de Paris.

Selon Het Laatste Nieuws, lors de cette interview exclusive, Koen Geens révèle que Salah Abdeslam se trouvait vraisemblablement dans une habitation de Molenbeek, deux jours après les attentats de Paris . Et que sa position était connue par les services de renseignements la nuit du dimanche 15 au lundi 16 novembre.

Le problème, c’est qu’une loi de 1967 interdit les perquisitions entre 21 heures et 5 heures du matin. Des dérogations existent en cas de flagrant délit ou d’incendie mais pas pour des affaires liées au terrorisme. Il est question d’aménager cette loi du code pénal, c’est à dire d’autoriser les perquisitions 24h sur 24h pour les infractions terroristes.

► Les 18 mesures du gouvernement pour lutter contre le terrorisme

Le Lundi 16 novembre, la police n’est donc intervenue qu’à 17 heures, après avoir obtenu un mandat de perquisition. Ce qui aurait largement laissé le temps à Salah Abdeslam de quitter les lieux s’il s’y trouvait.