Une mannequin plus size pour Louboutin, c’est bien. Oui, mais…

En début de semaine, Louboutin annonçait avec beaucoup de fierté sur les réseaux qu’il a engagé une « beauté naturelle » pour la campagne de son dernier rouge à lèvres dont voici la vidéo :

Et tout le monde s'est emballé sur le mode « enfin ! », enfin une femme ronde égérie d’une campagne internationale.

Il s’agit effectivement d’un excellent message, et nous sommes très heureux pour Clémentine Desseaux l’heureuse élue. Elle est très belle, et nous remarquons presque plus son charmant sourire qu’autre chose.

Oui, mais...

Pour le reste, nous nous disons que choisir un rouge à lèvres n’est pas ce qu’il y a de plus compliqué lorsque l’on dépasse de quelques tailles celle d’un mannequin.

Et que déjà dans les années 80, la sublime Rosemary McGrotha signait des contrats beauté à tour de bras. Elle fut longtemps l’égérie de Vichy. On la voyait beaucoup en close-up, et moins souvent en plan plus éloigné autrement vêtue que d’un peignoir et d’un soutien-gorge ou d’un manteau. Oui parce que ledit plan dépassait rarement le cadrage américain (le buste). Alors 30 ans plus tard, on cherche où se trouve l’avancement ?

La rondeur n’est pas accessoire, c’est la réalité de la majorité.

Les marques reconnaissent la facilité de vendre des accessoires, et justifient leur lucrative diversification dans ce créneau par ce fait. Comme Karl Lagerfeld l’annonçait aux caméras à l’occasion de plusieurs reportages sur le luxe : il ne faut pas de taille pour vendre un sac. Idem pour un rouge à lèvres.

Et lorsque l’on voit le créateur posant avec un mannequin, rien ne dépasse des standards auxquels la mode nous a habitué, comme ici avec sa muse Ileana D’Cruz.

Même les photos des campagnes de chaussures donnent l’impression de modèles très minces et sveltes.

Alors, on se dit que c’est un début peut-être, un début qui avait déjà commencé et dont on avait beaucoup parlé il y a plus de 30 ans.

Alors on voudrait bien que cet « avancement » ne tombe pas à nouveau dans une faille spatio-temporelle. Et voir des mannequins grande taille pour les campagnes de prêt-à-porter des grandes marques. Oui.

Le (très chouette) site lifestyle de Clémentine Desseaux : www.bonjourclem.com

Sur le même sujet
ModeKarl Lagerfeld