La boîte noire de l’avion russe abattu par la Turquie reste muette

Les experts russes n’ont pas encore réussi à faire parler la boîte noire du bombardier abattu le 24 novembre par l’aviation turque au-dessus de la frontière syrienne, les dégâts infligés à la carte mémoire nécessitant l’intervention d’experts plus pointus en informatique. «La récupération des données sur la carte mémoire n’est pour l’instant pas possible en raison des dégâts internes» subis par la carte, a indiqué le général Sergueï Baïnetov, un haut responsable du ministère russe de la Défense, cité par l’agence Ria Novosti.

Poutine: «La Turquie a abattu l’avion russe pour protéger le trafic de pétrole de Daesh»

L’armée russe va devoir faire appel à des spécialistes russes capables d’«extraire les informations directement à partir des cristaux» de la carte mémoire, a ajouté le général Baïnetov. Ce processus«va prendre beaucoup de temps», a-t-il prévenu.

Sur le même sujet
Politique