Attentats de Paris: Salah Abdeslam aurait tenté de se rendre au Stade de France

Les kamikazes ont tenté par tous les moyens d’entrer au Stade de France, 400 coups de feu ont été tirés sur les terrasses de Paris en vingt minutes, au Bataclan les tueurs ont utilisé des « boucliers humains », selon Le Figaro, qui a pu consulter les dernières conclusions de l’enquête - l’intégralité de l’enquête sur Le Soir +.

Au Stade de France, les terroristes du 13 novembre ont tenté à plusieurs reprises de pénétrer dans l’enceinte du stade. Trois terroristes « chucotants en arabe » ont notamment été identifiés dans la file de la porte N, entre 20h30 et 20h45. Un vigile aurait reconnu Salah Abdeslam, le logisticien des attentats de Paris, toujours activement recherché par la police. « L’insaisissable Salah Abdeslam aurait-il voulu périr dans les gradins ? », s’interroge Le Figaro.

Les enquêteurs de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont réussi à établir que les tueurs du Bataclan avaient cherché à viser spécifiquement les membres du groupe de rock américain Eagles of Death Metal. Des otages, utilisés comme boucliers humains, ont été placés devant les portes et les fenêtres de la salle pour se protéger, révèle encore Le Figaro.

Au moins 400 coups de feu ont été tirés sur les terrasses des cafés des Xe et XIe arrondissements entre 21h20 et 21h40, selon les derniers éléments de l’enquête. Plus de 116 chargeurs de kalachnikov ont été retrouvés.

Sur le même sujet
Le Figaro