Jean-Marie Le Pen attaque Brahim Zaibat en justice pour son selfie

Le 12 décembre dernier, à l’occasion du second tour des élections régionales, le danseur et ancien compagnon de Madonna, Brahim Zaibat, postait ce cliché sur la Toile :

Le but ? Inciter les électeurs à voter contre le Front national, fort dans les sondages.

Le post, retwitté plus de 11.000 fois, vaudra au jeune homme de 29 ans un passage devant le tribunal le 22 janvier prochain, révèle le magazine Public ce 10 janvier.

« Cette photo, je l’avais dans mon téléphone depuis plus de deux ans, a expliqué Brahim Zaibat à TéléStar ce 8 janvier. Je voulais l’utiliser au moment voulu. J’ai pensé que les régionales étaient le bon moment car au premier tour, [le FN] était assez fort […] Je l’ai fait après réflexion […] J’ai appelé mes avocats avant pour savoir s’ils étaient prêts à me défendre contre toute action du FN. Je suis prêt. », a-t-il ajouté. Il faudra bien.

Jean-Marie Le Pen réclame 50.000 euros à Brahim Zaibat et des excuses écrites sur les réseaux sociaux, indique encore Public. Selon l’ancien patron du FN, cette photo a nui à son image et a contribué pour beaucoup dans la défaite du parti dirigé aujourd’hui par Marine, sa fille.

Madonna impliquée

Toujours selon Public, Brahim Zaibat « serait furieux d’avoir vu apparaître sur le courrier de l’avocat de Jean-Marie Le Pen, le nom de Madonna ».

Le danseur aurait contacté la star, qui s’est dite « prête à mener une action à ses côtés ».

Affaire à suivre.