Violences à Cologne: le nombre de plaintes dépasse les 500

La police de Cologne (ouest) a indiqué dimanche que le nombre de plaintes liées aux violences dans la nuit du Nouvel An était désormais de 516, dont environ 40 % pour des faits d’agression sexuelle.

Samedi, le bilan du nombre de plaintes avait déjà été fortement relevé, à 379. Dix-neuf personnes sont pour l’instant considérées comme suspectes, a indiqué la police dans un communiqué sans autre détail. Par ailleurs, la police a procédé samedi soir à l’arrestation d’un Marocain de 19 ans soupçonné de vol de portables le soir de la Saint-Sylvestre sur la place principale de Cologne. Cet homme est déjà connu des services de police.

Violences à Hambourg

La police de Cologne, dont le chef a été mis à pied vendredi après de nombreuses critiques notamment sur une communication très tardive et limitée, avait affirmé samedi que les personnes sur lesquelles elle enquêtait étaient « originaires en grande partie de pays d’Afrique du Nord » et « en grande partie des demandeurs d’asile et des personnes se trouvant en Allemagne illégalement ». Cela n’a pas été répété par la police dans son communiqué de dimanche.

La nuit de la Saint-Sylvestre a également été le théâtre d’actes de violence à Hambourg, où quelque 133 plaintes, notamment pour agression sexuelle, ont désormais été déposées, a parallèlement indiqué dimanche la police de cette ville du nord de l’Allemagne, tout en précisant que les profils des personnes décrites par les plaignantes étaient divers.

Critiques sur la politique d’accueil de l’Allemagne

Les violences survenues à Cologne et qui impliqueraient donc des réfugiés ont suscité un grand émoi en Allemagne et nourri les critiques sur la politique d’accueil menée depuis plusieurs mois par la chancelière Angela Merkel. Celle-ci a d’ailleurs durci le ton ces derniers jours. Le pays a vu affluer en 2015 plus d’un million de demandeurs d’asile.