Le nouveau patron des TEC souffre d’une «posture managériale inadéquate»

Vincent Peremans, fraîchement nommé administrateur-délégué de la Société régionale wallonne du transport (SRWT) par le gouvernement wallon, souffre d’une « posture managériale inadéquate » selon les termes du jury de sélection des candidats dont La Libre Belgique a pu consulter le rapport.

La « connaissance impressionnante du secteur » du nouveau patron des TEC figure parmi les points forts de sa candidature. Cependant, le jury lui reproche un « manque de passion, d’énergie et de charisme » ainsi qu’une personnalité « en retrait » en termes de posture managériale. Malgré ces réserves, c’est lui que le gouvernement wallon, sur proposition du ministre dont il est le chef de cabinet, a choisi pour devenir CEO de la SRWT alors que les TEC s’apprêtent à subir une importante transformation interne.

Le cabinet du ministre Di Antonio se défend de tout favoritisme et précise que M. Peremans a été choisi pour ses connaissances de fond.