Les femmes artistes s’exposent à la Saatchi Gallery de Londres

Baptisée «  Champagne Life », l’exposition célébrera jusqu’au 6 mars la diversité de l’art contemporain féminin, et visera également à lutter contre « le plafond de verre » auquel se heurtent ses représentantes, a expliqué le patron de la galerie, Nigel Hurst.

« Si vous regardez le nombre de personnes qui vont aux Beaux-Arts, c’est grosso modo du 50-50 (entre les hommes et les femmes). Mais si vous jetez un œil au top 50 des ventes aux enchères en 2015, seulement trois proviennent d’artistes féminines », a-t-il regretté.

C’est en montrant davantage le travail d’artistes féminines que leurs œuvres prendront de la valeur, a-t-il estimé, appelant les galeristes à faire des efforts en ce sens.

L’exposition « Champagne Life » occupe deux étages de la Saatchi Gallery, située à Chelsea, quartier cossu dans le sud-ouest de la capitale britannique.

Sont notamment visibles des peintures de l’artiste anglo-suédoise Sigrid Holmwood évoquant les toiles du maître flamand Pieter Bruegel l’Ancien (XVIe), mais avec un style psychédélique et des couleurs fluorescentes.

Sigrid Holmwood – Photo : Reporters/Photoshot – Bettina Strenske

Il y a également des portraits de femmes âgées réalisés par la Serbe Jelena Bulajic à partir de poussière de marbre, granite, calcaire et graphite.

Elena Bulajic. Photo News – John Stillwell

Dans une autre pièce, une œuvre de l’artiste saoudienne Maha Malluh constituée d’un mur de poêles fait face au cheval empaillé de Soheila Sokhanvari, née en Iran.

« Untitled (Food For Thought series) » par Maha Malluh. Photo : AFP – Leon Neal

« Moje Sabz » par Soheila Sokhanvari. Photo : AFP – Leon Neal

Figure aussi une sculpture à la cire de l’artiste française Virgile Ittah, selon qui les artistes femmes sont aujourd’hui davantage prises au sérieux. « Nous sommes à un tournant dans notre société, où la question du genre n’est plus aussi importante qu’auparavant », a-t-elle dit. L’art « n’est plus un club réservé aux hommes ».

« Echoue au seuil de la raison » par Virginie Ittah. Photo : AFP- Leon Neal

Réputée pour le soutien qu’elle apporte aux artistes féminines, la Saatchi Gallery a notamment contribué à lancer la carrière de la Britannique Tracey Emin, célèbre pour ses œuvres exposant les détails les plus intimes de sa vie.

Voici certaines autres œuvres exposées :

« Lion Man » par Stephanie Quayle – Photo : AFP – Leon Neal

« Bound » (L) and « 181 Kilometres » par Alice Anderson – Photo : Reporters/Photoshot – Bettina Strenske

« Champagne Life » par Julia Wachtel. Photo : AFP – Leon Neal

Le site de la Saatchi Gallery