Jambon estime qu’Abdeslam a des soutiens parmi la communauté musulmane

Le ministre de l’Intérieur a expliqué à la télé hollandaise que les soutiens d’Abdeslam parmi la communauté musulmane étaient plus importants que ne l’avaient estimé les autorités.

Temps de lecture: 2 min

Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon a évoqué dimanche sur une chaîne néerlandaise la possibilité que les autorités aient sous-estimé le soutien dont semblent bénéficier les terroristes au sein de la communauté musulmane à Bruxelles et aux alentours, dans le cadre de la recherche de Salah Abdeslam, l’un des principaux suspects des attentats de Paris.

« Je pense qu’il doit y avoir, dans la communauté musulmane dans et autour de Bruxelles, un certain soutien ; pouvoir rester caché si longtemps, ce n’est pas possible si l’on est tout à fait isolé », a déclaré M. Jambon (N-VA) dans l’émission Buitenhof de la télévision publique néerlandaise (NPO1).

« Le soutien reçu de l’intérieur de la communauté est peut-être bien un peu plus important que ce que nous avions estimé jusqu’à présent », a indiqué M. Jambon à propos du suspect, en cavale depuis plus de deux mois.

« Un soutien par sympathie »

Pour rappel, le 29 décembre 2015, le ministre affirmait la même chose dans les colonnes du Soir : « L’analyse plus générale que je fais, c’est que le soutien pour les terroristes, dans les communautés, est plus présent que je ne pensais. Si Salah Abdeslam peut se cacher si longtemps, c’est qu’il a du soutien dans les communautés. Je ne pensais pas que ce soutien était si important. ».

Et lorsqu’on lui a demandé à quel genre de soutien il faisait référence, Jan jambon avait répondu : « Après Charlie Hebdo, on a fait des enquêtes dans les écoles d’Anvers à forte population d’origine étrangère ; on a vu que la sympathie pour les terroristes n’était pas marginale. C’est donc un soutien par sympathie. Je n’ai pas d’indication d’une omerta. Attention, je ne dis pas que le soutien émane de toute la communauté, hein ! J’ai toujours dit que la majorité des musulmans acceptent nos valeurs et veulent s’intégrer, je n’ai pas changé d’avis. Mais il y a quand même une certaine sympathie, auprès d’une minorité de cette communauté, qui conduit à aider les terroristes. »

Relire l’interview dans son intégralité sur Le Soir+

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une