Tunnels bruxellois: Pascal Smet favorable à un péage urbain

Pascal Smet, le ministre bruxellois des Travaux publics, a rappelé sur La Première que la sécurité des automobilistes est le plus important. « Le tunnel Stéphanie était en très mauvais état. Il n’y avait aucune autre possibilité que de le fermer ».

Le gouvernement bruxellois est déterminé à garantir la rénovation durable du tunnel Stéphanie, a voulu rassurer Pascal Smet. Soucieux de privilégier la sécurité des automobilistes, le ministre a rappelé que toutes les options étaient étudiées pour réduire au maximum la durée de la fermeture du tunnel Stéphanie, estimée à au moins un an.

Solution temporaire

«  Le gouvernement prendra dans les meilleurs délais les décisions qui s’imposent. Il étudie, entre autres, l’option d’une réouverture grâce à la mise en place d’une solution temporaire. Les ingénieurs travaillent dessus. Si c’est faisable, on le fera », a précisé Pacal Smet.

Pascal Smet a aussi rappelé que la Région bruxelloise n’a pas demandé de l’argent ni à la Région wallonne ni à la Région flamande pour mener la politique de remise à niveau des tunnels routiers de la capitale. Il doit juste avoir une collaboration avec Beliris, au niveau fédéral, notamment pour le métro. Et le ministre de déclarer qu’«  à terme , on ne pourra pas garder tous les tunnels. Aujourd’hui, on ne peut pas le faire. Le dossier n’est pas préparé ».

Car pooling

Selon le ministre, d’autres solutions doivent être envisagées pour désengorger Bruxelles . Le chantier du RER doit avancer par exemple. « Sur les 20 dernières années, tous les gouvernements n’ont jamais réussi à réaliser, le RER, le réseau éternellement retardé », a ironisé le ministre bruxellois.« 80 % de l’infrastructure du RER est là, on va demander là aussi au fédéral de prendre ses responsabilités ».

Le car pooling, c’est-à-dire le partage de voitures doit aussi être mis en avant. Pascal Smet n’exclut pas non plus un péage urbain. La question se pose d’ailleurs pour le tunnel Léopold II, a-t-il précisé. «  Je suis favorable à un péage urbain », a déclaré Pascal Smet.«  L’argent récolté ira directement pour la rénovation et l’entretien des tunnels ».

Le gouvernement bruxellois s’est réuni mardi matin pour faire le point sur ces différentes mesures et l’agenda de rénovation complète de ce tunnel qui date de la fin des années ’50. Le gouvernement a décidé de lancer immédiatement un marché de service pour renforcer Bruxelles Mobilité au plus vite avec 7 ingénieurs externes spécialisés dans la construction des tunnels.