Un menu gastronomique à base de surplus alimentaires

"En créant un menu gastronomique au départ de surplus, nous démontrons que ces produits ne sont pas des déchets. Ils sont même tout aussi bons que leurs vis-à-vis encore vendus dans le commerce", expliquent Joris Lens et Mathias Dircx, exploitants d'AUB-SVP. "Il n'y a rien de mal dans ces produits", poursuit Steven Desair, fondateur d'Eatmosphere. "Nous pouvons les récupérer pour des organisations sociales qui à leur tour en font usage pour les plus démunis", a-t-il ajouté. Eatmosphere et AUB-SVP travaillent avec plusieurs partenaires dans le cadre de cette initiative, dont l'Atelier Groot Eiland, un restaurant social situé le long du canal, qui travaille avec des surplus de légumes, et le Brussels Beer Project (BBP). Une bière de cette brasserie, la Babylone, est d'ailleurs brassée avec du pain invendu en grandes surfaces. Le produit a été lancé en mars et, depuis, plus de 8 tonnes de pain ont été recyclées grâce à la Babylone, annoncent les fondateurs du BBP dans un communiqué. L'initiative séduit au-delà de nos frontières et récemment, c'est le célèbre chef britannique Jamie Oliver qui a invité le Brussels Beer Project à Londres pour une émission télévisée spéciale afin de créer la petite sœur londonienne de la bière bruxelloise.