Une manifestation masculiniste et pro-viol interdite à Bruxelles

Une manifestation masculiniste devait se tenir ce samedi place Royale à Bruxelles, ainsi que dans 165 villes de 43 pays du monde. La Ville de Bruxelles vient de l’interdire, indiquant ne pas avoir reçu de demande d’autorisation à manifester.

Le mouvement masculiniste est décrié dans beaucoup de pays du globe. Créé par le blogueur américain Roosh Valizadeh, il vise à attribuer des droits aux hommes aux dépens des femmes. Le fondateur du mouvement devait d’ailleurs tenir une conférence à Ottawa, que le maire de la ville, Jim Watson s’est empressé d’interdire. Il a même tweeté à Roosh Valizadeh, en ces termes : « Votre détritus pro-viol, misogyne, homophobe n’est pas le bienvenu à Ottawa  ».

Et pour cause, sur son blog Roosh Valizadeh prône par exemple la légalisation du viol dans les lieux privés. Les manifestations qui devaient se tenir ce samedi étaient d’ailleurs interdites aux femmes, aux homosexuels et aux transgenres. En 2015, il a publié un livre intitulé «How to stop rape» (« Comment mettre fin au viol ») dans lequel il expliquait que c’était le rôle des femmes de ne pas être violées. Il donnait également des conseils pour « isoler une femme dans un bar » et sur ce qu’il faut faire quand une femme refuse d’avoir des rapports sexuels dans la chambre à coucher. En ce qui concerne les homosexuels, Roosh Valizadeh appelait en décembre 2015 au boycott des Starbucks pour les hommes hétérosexuels. La cause : le masculiniste avait remarqué la présence d’une vignette en forme de tasse aux couleurs du mouvement LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres) sur la porte d’entrée du célèbre café.