Un nouveau sarcophage mérovingien découvert en Belgique

C’est par hasard, en janvier dernier, qu’un sarcophage est découvert à Saint-Léger dans le jardin d’un particulier qui y effectuait des travaux. Il contient deux squelettes vieux de plus de 1400 ans. Un couteau est également déterré qui permet à l’archéologue responsable des fouilles de rattacher ces découvertes à l’époque mérovingienne. Il peut aussi présager de la présence d’autres sarcophages dans les environs. Le peuple mérovingien avait pour habitude d’enterrer ses morts dans des enclos sacrés, ancêtres des cimetières que nous connaissons aujourd’hui. Le couteau retrouvé dans la tombe est un véritable témoignage de l’époque, où de nombreux objets, placés avec le défunt dans le sarcophage faisaient office d’offrandes. Tous ces éléments découverts à Saint-Léger se trouvent actuellement aux Ateliers d’analyse du service public de Wallonie et font bien évidemment l’objet de recherches poussées.

Déjà en 2014, un premier sarcophage et deux squelettes datant de la même époque sont découverts sur au même endroit. Ces squelettes ont été baptisés Grégoire et Élizabeth.

Pour rappel, les Mérovingiens ont formé une dynastie qui a régné sur une grande partie de la France et de la Belgique actuelle. Elle est issue de la première dynastie royale franque, fondée par Childéric Ier après la chute de l’Empire Romain aux alentours du Ve siècle. Les Mérovingiens, distingués par une forte culture chrétienne, implantent petit à petit l’Église et sacralisent leur Roi. L’histoire et l’unification du peuple des Francs sont tachées de sang : les guerres au nom de l’Église ont souvent justifié l’expansion du territoire, comme les querelles familiales qui, motivées par un certain esprit de revanche, furent le mobile de multiples meurtres.