S'identifier S'abonner

Jaco Van Dormael et la Flandre se distinguent aux Magritte du cinéma

Jaco Van Dormael, avec 4 Magritte pour « Le Tout Nouveau Testament », et la Flandre se sont distingués à la 6e cérémonie des Magritte.

Par Gaëlle Moury et Fabienne Bradfer

Temps de lecture: 4 min

Voir la cérémonie sur mobile

Cette année, la 6e édition des Magritte du cinéma s’est déroulée à Bruxelles et plus précisément au SQUARE, lieu design au cœur du Mont des arts.

C’est Marie Gillain qui a déclaré ouverte la sixième cérémonie des Magritte. L’actrice belge, qui opère son retour au cinéma après son succès phénoménal au théâtre, a en effet endossé le rôle de présidente.

Charlie Dupont a repris quant à lui son rôle de maître de cérémonie, qu’il avait assuré avec brio l’an dernier en alliant subtilement humour et impertinence.

► Les photos des stars au Magritte du cinéma

Van Dormael son «Tout Nouveau Testament » récompensé

Le Magritte du meilleur réalisateur est revenu, samedi soir, lors de la 6ème cérémonie des Magritte du cinéma pour le film Le tout nouveau testament . Il avait reçu ce prix lors de la première édition pour son film Mr Nobody .

Il était en compétition avec Fabrice Du Welz (Alleluia), Bernard Bellefroid (Melody) et Savina Dellicour Tous les chats sont gris . Jaco Van Dormael a préalablement reçu le Magritte du meilleur scénario original avec Thomas Gunzig.

Il a dédié son prix à Benoît Poelvoorde, qui incarne le rôle de Dieu dans son film et qui n’a pas été nommé lors de cette édition : «  Il a fait un travail insensé pour ce film. Il s’est donné sans limite. J’aurais aimé qu’il soit nominé, même s’il dit qu’il s’en fout complètement ».

Jaco Van Dormael a affirmé aimer tourner à Bruxelles : « J’aime faire de Bruxelles un lieu un peu magique, un peu décalé. Bruxelles a quelque chose de particulier : c’est tellement moche que quand tu la regardes longtemps ça devient beau ».

La Flandre à l’honneur

Le Magritte du meilleur acteur est revenu à Wim Willaert dans le film Je suis mort, mais j’ai des amis de Guillaume et Stéphane Malandrin.

Il était en compétition avec François Damiens ("La famille Bélier"), Bouli Lanners ("Tous les chats sont gris") et Jérémie Renier ("Ni le ciel, ni la terre").

Wim Willaert a réagi au fait que le meilleur acteur et la meilleure actrice récompensés cette année sont tous les deux flamands : «On est un mélange. L’écrivain Walter van den Broeck disait qu’on n’est pas un pays, mais la frontière la plus épaisse du monde. Moi, je suis très fier de vivre dans cette frontière.» Il a déclaré avoir aimé jouer en duo avec Bouli Lanners, et plus particulièrement les nombreux moments d’improvisation.

Le Magritte de la Meilleure actrice est revenu à Veerle Baetens dans Un début prometteur .

Un Magritte d’honneur pour Vincent Lindon

Après avoir distingué l’an dernier Pierre Richard, l’Académie André Delvaux a cette année décidé de remettre le Magritte d’Honneur à Vincent Lindon. Après son prix d’interprétation à Cannes pour La loi du marché de Stéphane Brizé, l’acteur français est à l’affiche des Chevaliers blancs, le dernier film de Joachim Lafosse.

L’acteur français a reçu son Magritte non sans émotion.

► Vincent Lindon aux Magritte du cinéma : « Je suis dingue de vous, les Belges »

En six années d’existence des Magritte, plus de 400 films, tous genres confondus, ont été soumis aux regards et aux votes des membres de l’Académie.

Le palmarès des Magritte

Meilleur espoir féminin

Lucie Debay pour Melody

Meilleur espoir masculin

Benjamin Ramon dans Etre

Meilleur scénario

Thomas Gunzig et Jaco Van Dormael pour Le Tout Nouveau Testament

Meilleure image

Manu Dacosse

Meilleur montage

Anne-Laure Guegan pour Alléluia

Meilleur costume

Pascaline Chavanne

Meilleur décor

Emmanuel de Meulemeester Alléluia

Meilleur son

Alléluia

Meilleure musique

An Pierlé dans Le Tout Nouveau Testament

Meilleur court-métrage d’animation

Dernière Porte Sud

Meilleur court-métrage de fiction

L’ours noir

Meilleur second rôle féminin

Anne Coesens

Meilleur documentaire

Colette Braeckman et Thierry Michel pour L’homme qui répare les femmes

Meilleur second rôle masculin

Laurent Capelluto

Meilleur film flamand

D’Ardennen

Meilleur réalisateur

Jaco Van Dormael pour Le Tout Nouveau Testament

Meilleur premier film

Savina Dellicour pour Tous les chats son gris

Meilleur acteur

Wim Willaert dans Je suis mort, mais j’ai des amis

Meilleur film étranger

La famille Bélier

Meilleure actrice

Veerle Baetens dans Un début prometteur

Meilleur film

Le Tout Nouveau Testament

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retour en haut du site Belgique Monde Économie Sports Culture Opinions Techno Sciences et santé So Soir Soirmag Génération Demain la Terre Images Le choix de la rédaction Dossiers Archives Bourses Trafic Météo Programmes télé Club du Soir Nous contacter RSS Concours Les voyages du Soir La boutique SoSoir Petites annonces Annonces immobilières Gocar Faire-part et cartes de vœux Photobook Les Œuvres du Soir Toutes nos archives Gérer les cookies Rossel Rossel Advertising References Cinenews Out.be Passion Santé L'Echo SudInfo Metro Kotplanet.be Grenz Echo La Voix du Nord Vlan Rendez-vous En mémoire Sillon belge App Store Optimization Immovlan VLANSHOP