Dominique D’Onofrio est décédé

L’ancien entraîneur du Standard Dominique D’Onofrio a succombé à une crise cardiaque en Argentine. Il avait 62 ans.

Selon nos premières informations, Dominique D’Onofrio était en voyage en Argentine et s’est plaint de douleurs à la poitrine en sortant de la chambre à coucher. L’ancien coach est alors tombé au sol, victime d’un infarctus. Une personne qui l’accompagnait a tenté de le ranimer sans succès… Son fils Francesco, qui a été exclu lors de la victoire de Seraing à l’Antwerp ce vendredi soir en Division 2, a été prévenu de suite du terrible drame. Son frère Luciano était pour sa part au Portugal, pour suivre Benfica – Porto.

►Le monde du football belge en deuil: «Dominique D’Onofrio, un grand monsieur»

Le dernier entraîneur vainqueur d’un trophée avec le Standard

L’homme avait intégré le staff technique du Standard en 1998 en tant qu’entraîneur des jeunes et scout, avant de grimper les échelons jusqu’à devenir adjoint de Tomislav Ivic en 2000 puis entraîneur ad interim de l’équipe liégeoise jusqu’à l’arrivée Michel Preud’homme en 2001.

Dominique D’Onofrio avait de nouveau dû prendre les rênes de l’équipe en septembre 2002, après le début de saison difficile sous la houlette de Robert Wasseige. Il poursuivait ce rôle jusqu’en mai 2005, date à laquelle il décidait de donner sa démission sous la pression de certains supporters. Finalement, l’homme poursuivait jusqu’en mai 2006, avant de devenir directeur sportif du club.

Il reprenait de nouveau le rôle d’entraîneur en février 2010 suite à la résiliation du contrat de Laszlo Bölöni. Là encore, le contact avec les supporters était particulier… Ceux-ci lui reprochaient notamment un début de saison laborieux avant une victoire en Coupe de Belgique et la deuxième place du championnat derrière Genk.

Dominique D’Onofrio décidait finalement de quitter définitivement le Standard en juin 2011. Il prenait alors la direction du FC Metz, où il devenait directeur sportif, tout en cumulant un poste de commentateur sur VOO Foot.