Marre de Love Actually? Voici 5 films pour une Saint-Valentin pas comme les autres

Fatigués de l’histoire éculée du héros macho qui finit par tomber amoureux de sa meilleure amie qui était là depuis le début  ? Soyons bien clairs, Love Actually est un petit bijou, assuré de faire vibrer la corde romantique des plus cyniques. Mais il n’y a pas que la comédie chorale de Richard Curtis, PS I love you, Romeo+Juliet ou The Notebook dans la vie. Et si la Saint-Valentin était l’occasion d’ouvrir un peu son esprit à des films plus… alternatifs ?

► Lire aussi : 5 événements originaux pour une Saint-Valentin réussie

1. Le plus sanglant : Sweeney Todd

Parce-que la seule raison pour laquelle on aurait été ravis de revoir Love Actually en cette Saint-Valentin c’est pour admirer l’irremplaçable Alan Rickman. Mais fort heureusement, le Britannique avait plus d’une corde à son arc. C’est pour cette raison qu’on le retrouve au casting du Sweeney Todd de Tim Burton en 2007 où il campe le glaçant juge Turpin aux côtés de Johnny Depp et Helena Bonham Carter. Pourquoi regarder ce film sanglant un 14 février ? Parce-que ça parle d’amour, évidemment (bon, ça parle aussi d’assassinats, on vous prévient).

La bande-annonce sur mobile

Sweeney Todd raconte la destinée d’un barbier londonien dévasté après avoir perdu sa femme. Pour se venger de celui qui lui a arraché l’amour de sa vie, il se retrouve à assassiner ses clients avec son rasoir tandis que sa complice, Mrs. Lovett, se débarrasse des corps en les utilisant pour garnir ses tourtes à la viande.

2. Le plus romantique : Laurence Anyways

La voilà la grande épopée d’amour qui fera vibrer votre dimanche soir. Et c’est à Xavier Dolan, jeune prodige québécois qu’on la doit. Dans les années 90, Laurence annonce à Fred, sa petite amie, qu’il veut devenir la personne qu’il a toujours été : une femme. Sur une période de 10 ans, on suit les hauts et les bas du couple, leurs combats contre les préjugés et les phobies de la société qu’ils dérangent.

La bande-annonce

3. Le plus chaud : Attache-moi !

Avant Fifty shades of grey et ses cravates mollassonnes, il y avait Antonio Banderas et ses cordes. Sexe, amour et violence : pas de temps mort dans ce film de Pedro Almodóvar. Victoria Abril campe Marina, une actrice porno qui cherche à se reconvertir dans le cinéma « traditionnel ». Ricky est un jeune marginal perturbé avec qui elle a une aventure d’un soir. Mais pour Ricky… c’est pour la vie. Il décide donc de séquestrer Marina dans son propre appartement, pour la convaincre de tomber amoureuse de lui. Christian Grey peut aller se rhabiller.

La bande-annonce

4. Le plus drôle : La fiancée de Chucky

Votre moitié est branchée films d’horreur ? Pour ne pas trop la terroriser, vous pouvez pencher pour le 4e volet de la saga Chucky, un des plus drôles… Et assurément le meilleur. Après trois films, la poupée Chucky n’est plus qu’un vieux bout de chiffon et de plastique bon à jeter. Mais la pulpeuse Tiffany rêve de le ramener à la vie. Sauf que rien ne se passe comme elle l’avait imaginé et elle se retrouve elle-même enfermée dans le corps d’une poupée.

Tous deux adeptes du meurtre, des sarcasmes et des moqueries, on ne voit pas le temps passer à leurs côtés.

La vidéo sur mobile

5. Le plus belge : Alabama Monroe

Le film de Felix Van Groeningen, qui avait fait parler de lui en 2009 avec La Merditude des choses, raconte l’histoire d’amour passionnée et extravagante de Didier, ancien punk et joueur de banjo et Élise, tatoueuse. Le couple doit faire face à la mort de leur fille qui va bouleverser leur vision du monde et de l’amour. Tatouages colorés, chorégraphies lascives, lumières solaires… Émotions garanties.

La vidéo sur mobile