Philippe Gilbert: «Nous étions extrêmement forts»

Philippe Gilbert avait entamé sa saison au Tour de Dubaï. Lors de l’étape la plus difficile, vers Hatta Dam, il avait dû s’incliner devant Juan José Lobato et avait terminé cinquième.

« Je me sentais déjà bien à Dubaï, a confié le Remoucastrien. J’ai bien récupéré et je me suis entraîné dur. Je me sens prêt pour la nouvelle saison. »

« Je n’avais encore jamais vu ça »

Pour sa première victoire de la saison, Gilbert a salué le travail de ses équipiers. « C’était un grand jour pour l’équipe. Nous avons roulé parfaitement ensemble. J’ai déjà disputé de nombreuses courses, mais je n’avais encore jamais vu cela. Nous étions à vingt lors de l’avant-dernière ascension dont sept coureurs de BMC. J’ai souffert durant cette montée, mais j’ai tenu bon. »

Par la suite, le tempo est resté élevé en vue des derniers kilomètres, où Tejay van Garderen a tenté sa chance à deux kilomètres du sommet.

« a ce moment-là, nous étions encore à six ou sept à l’avant. Sur le plat, Tejay a été repris. C’était ensuite à moi de jouer, au sprint. »

Ben Hermans l’a parfaitement mis sur orbite et Gilbert a parachevé le travail par une victoire.