«Une vision globale de la mobilité»

Ecolo dans les gares.

Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 2 min

J ’ai un ticket avec toi ! » C’est sur la base d’un roman-photo en sépia que les élus et les membres d’Ecolo ont été, ce lundi, vers les navetteurs des gares à l’occasion de leur 16e opération de la « Saint-Valentrain ». Comme à Mont-Saint-Guibert où, vers 8 h, les jeunes envahissaient les quais vers Ottignies.

« C’est la dernière gare avec parking gratuit avant Ottignies, soulignait le bourgmestre Philippe Evrard. On constate de plus en plus que des personnes étrangères à la commune viennent s’y garer. Un problème qu’il va falloir solutionner, d’autant que ce sont quelque deux cents nouvelles maisons qui vont être construites dans le quartier. Raison pour laquelle nous allons relancer un nouveau Proxibus avec Chastre et Ottignies-LLN pour offrir une alternative entre Gentinnes et la cité estudiantine. Autre alternative, la création de trois portions cyclables vers l’Axisparc, le bois des Rêves (par la rue des Sablières) et Beaurieux. Quant au RER, il est capital également pour Mont-Saint-Guibert dont 20 % de la population va travailler à Bruxelles. »

Cet exemple guibertin était l’occasion pour Ecolo Brabant wallon de montrer qu’il est urgent d’avoir « des transports collectifs qui roulent et une vision globale de la mobilité ».

Le député, issu de Nivelles, Marcel Cheron, a ainsi rappelé qu’il souhaitait que la Cour des comptes réalise un audit pour déterminer les mécanismes qui ont mené à la faillite du fonds RER, avec une mise à quatre voies des lignes 161 et 124 à terminer au plus vite, selon les échevins Pascal Rigot, à Nivelles, et Isabelle Hinderyckx, à La Hulpe. Plus, selon le bourgmestre Jean-Luc Roland, une rénovation en profondeur de la gare d’Ottignies et de ses accès.

Et Marcel Cheron d’expliciter un plan concret « pour un avenir du rail à hauteur de nos ambitions pour la société »  : augmenter la croissance du nombre de voyageurs de 4 % par an, accroître les vitesses commerciales, des fréquences et de l’amplitude et offrir 120.000 places assises nouvelles d’ici 2030. Ecolo se dit prêt, pour le BW, à en discuter avec le MR.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une