L’immobilier bruxellois a fait un bond (carte interactive)

L’activité immobilière à Bruxelles a bondi de 4,8% en 2015 (contre 6,4% sur l’ensemble de la Belgique) par rapport à 2014, a indiqué la Chambre des notaires mardi. Les prix de vente des appartements ont augmenté de 2,9% tandis que le prix des maisons a quelque peu baissé, à -0,2%.

Les réformes fiscales ainsi que les taux d’intérêts hypothécaires exceptionnellement bas ont contribué au bon rythme des ventes.

Mieux informés

Le prix de vente moyen de 2015 était de 435.033 euros pour les maisons (contre 235.000 euros en moyenne pour l’entièreté du territoire) et de 255.015 euros pour les appartements. Les prix sont toutefois encore fort différents en fonction des communes, la capitale étant divisée en trois zones allant de 100.000 à plus de 300.000 euros pour un appartement deux chambres et de 200.000 à plus 500.000 euros pour une maison.

«Même si nous rencontrons encore beaucoup de problèmes urbanistiques à l’occasion de nos ventes, les propriétaires vendeurs sont à ce jour beaucoup mieux informés et plus réactifs à la législation qui s’est complexifiée avec le temps», saluent les notaires de la capitale, qui sollicitent toutefois, encore et toujours, une uniformisation de la législation ainsi qu’une amnistie sur la régularisation des biens «plus anciens» (comme c’est le cas en Flandre pour ceux datant d’avant 1962).

Enfin, la colocation est en plein essor dans la capitale puisqu’une location sur dix en est une. «A terme, un nouveau marché va s’ouvrir et aura un impact sur l’évolution du prix de l’immeuble de rapport», estiment encore les notaires.

Voir la carte sur mobile.