Winifutés, le jeu qui affûte les neurones en famille

Un jeu drôle et pédagogique, c’est un oxymore ? L’éditeur belge Weelingua prouve que non : on peut apprendre en s’amusant et sans que ce soit barbant. Après avoir conquis pédagogues et logopèdes avec des jeux malins sur la langue, il en propose la version familiale – que les professionnels de l’éducation pourront s’approprier également. L’originalité et l’atout des WiniFutés : s’adresser aussi bien aux enfants (à partir de 7 ans) qu’aux adultes, avec deux niveaux de questions permettant à chacun d’emmener la partie. Soit 160 cartes auxquelles on répond en solo ou en duel ou en défiant tous les joueurs. Et le plus rigolo, c’est que tout le monde peut être épaté par son adversaire, petit ou grand.

Le but du jeu est de réunir la famille de mascottes des jeux Weelingua, des geckos aux trognes sympathiques. Il y en a cinq en tout, représentés sur 36 pions qu’on pioche, qu’on gagne ou qu’on chipe à ses adversaires. Le premier à rassembler le club des cinq a gagné. Le jeu dure une quinzaine de minutes. On peut donc faire plusieurs parties pour jouer la belle sans se lasser, d’autant que les défis sont variés.

Toutes les cartes comportant deux niveaux adaptés, l’enfant ne se sent jamais diminué. Que du contraire : s’il retrouve parmi plusieurs possibilités que le moteur de recherche le plus connu s’appelle Google (et pas Bubule ni Glouglou ni MiamMiam), l’adulte adepte d’Apple ne sait pas forcément que la touche permettant de rafraîchir une fenêtre Windows est F5. Les duels et les défis ont une dimension ludique : épeler à l’envers et retrouver le mot, reconstituer une phrase, trouver des rimes ou des éléments relatifs à un champ lexical, trouver le résultat d’une addition, d’une soustraction ou d’une multiplication tracée dans le dos, évaluer la hauteur, la longueur ou la largeur d’objets dans une fourchette de poids ou de taille (un camion ou un stade de foot par exemple), estimer le nombre de billets et de pièces nécessaires à une telle somme…

On rigole quand on est sûr de gagner et qu’on se fait dribbler par plus petit que soi. On apprend par la bande que l’homme le plus petit mesure 55 cm (question enfant) et que le Corcovado mesure 38 m (question adulte). On rit en répétant des phrases comme « Titi a trouvé trois tortues très tristes » un certain nombre de fois jusqu’à ce que la langue fourche. Ou en récitant l’alphabet à l’envers. Bref, de fameux défis stimulant les neurones qui mettent petits et grands à égalité. Et surtout, promeuvent un sain esprit de compétition où adultes et enfants peuvent se challenger.

Winifutés (Weelingua), pour 2 à 6 joueurs, à partir de 7 ans. Disponible dans plusieurs points de vente et sur internet (www.weelingua.com/shop/), 22,99 €.

Sur le même sujet
Jeux