Affaire UBS: Guy Roux et Lizarazu avaient des millions d’euros cachés en Suisse

Au total, 38.330 Français possédaient des comptes en Suisse.

Temps de lecture: 2 min

Nouvelles révélations dans l’enquête sur la banque suisse UBS. « Le Monde », qui a eu accès à des milliers de documents sur cette affaire, a mis en lumière les noms des 38.330 Français qui possédaient un compte dans cette banque.

Parmi eux, quelques personnalités sortent du lot. On retrouve par exemple l’ex-footballeur Bixente Lizarazu (9,2 millions d’euros maintenant rapatriés) ou encore l’actrice Valeria Bruni Tedeschi (1,8 million d’euros qui sont depuis revenus en France).

Fraudeurs passifs ou actifs

Toutefois, ces derniers sont considérés comme « passifs », c’est-à-dire qu’ils n’ont pas agi dans l’intention de frauder. Par exemple, dans le cas de Lizarazu, celui-ci avait reçu un compte en Suisse en héritage.

L’ancien entraîneur de football Guy Roux est quant à lui considéré comme un fraudeur « actif ». Celui-ci a intentionnellement caché 3,1 millions d’euros sur un compte UBS, qu’il a ensuite rapatrié en France.

L’affaire UBS : rappel des faits

En 2013, UBS AG, numéro un mondial de la gestion de fortune, a été mise en examen pour « démarchage illicite  » et en 2014 pour « blanchiment aggravé de fraude fiscale  ».

En 2008, on comptait près de 38.000 comptes ouverts en Suisse, pour un montant global de 8,4 milliards d’euros d’avoirs. Mais en 2014, avec la levée du secret bancaire suisse, de nombreux Français ont rapatrié leur argent.

« Depuis 2014, il n’y a plus de comptes irréguliers chez UBS Suisse. Tous les noms sont donc théoriquement connus du fisc », s’était défendu à l’époque Jean-Frédéric De Leusse, président d’UBS France.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une