Rallier Cannes à vélo, le défi de Renaud Dinraths

Atteint de la sclérose en plaques, un professionnel de l’immobilier va tenter de rejoindre le Mipim à vélo. Une entreprise qu’il accomplira en compagnie de 25 coéquipiers.

Journaliste en charge du Soir Immo Temps de lecture: 3 min

A42 ans, Renaud Dinraths s’apprête à relever le défi de sa vie : atteindre le Mipim à Cannes à vélo en six jours. Soit 1.200 kilomètres au départ de Bruxelles. A l’heure où certains traversent les océans à la nage et où d’autres enchaînent les marathons, la performance n’a rien d’extraordinaire. Sauf que Renaud Dinraths est atteint de la sclérose en plaques.

Pour donner une idée de la difficulté qui l’attend, lorsqu’il part marcher (avec une canne), sa jambe droite se bloque au bout d’un kilomètre. Et à vélo, c’est pareil : au bout d’un court moment, il n’y a plus que la gauche qui pédale. « Je suis comme un vieux GSM dont la batterie ne tient pas », plaisante-t-il.

Du 10 au 16 mars, Renaud et ses 25 coéquipiers de l’équipe Recycle2 et de T-Palm, l’un des sponsors principaux de l’épreuve, partiront à l’abordage des 200 kilomètres à parcourir chaque jour. Renaud, lui, sait très bien qu’il n’y arrivera pas. « J’aimerais assurer 100 bornes par jour, exprime-t-il. Le reste, je les ferai dans le camion-balai. Le plus dur pour moi est de rester assis pendant longtemps sur la selle. Et aussi de descendre du vélo, ce qui est très douloureux. C’est pourquoi mon vélo sera par exemple équipé de cale-pieds traditionnels et non professionnels. »

Sa bécane, justement, sera un vélo électrique capable d’accomplir de grandes distances grâce à une batterie de remplacement qu’il emmènera dans ses bagages. Parrainé par GroupImmo Boghossian Real Estate, une société patrimoniale qui appartient au diamantaire passionné d’art Jean Boghossian, Renaud s’entraîne d’arrache-pied pour réussir son pari. « Sans boulot depuis octobre (NDLR : il était le responsable du business development et de l’acquisition chez le promoteur JM Construction), j’avais du temps devant moi, explique notre cycliste. Je voulais de toute façon me rendre au Mipim et cette compétition m’en donnait la possibilité. J’avais à la fois envie de prendre du recul et de réaliser un challenge personnel. »

Sophie, son épouse, et Eleonore et Victor, ses enfants, suivront de près l’expérience du paternel. « Je ne faisais plus du tout de sport depuis 2006, poursuit Renaud. Avant cela, je pratiquais le tennis, le squash, le golf, un peu de hockey et de planche à voile. Mais je n’avais jamais fait de vélo de manière sérieuse. »

Au niveau de ses entraînements, Renaud n’a jamais fait plus de 80 kilomètres. D’ici le 10 mars, il compte bien sûr intensifier ses séances qu’il relate sur une page Facebook ou via LinkedIn. « J’ai été très bien accueilli par le groupe, dit-il encore. L’encadrement est d’ailleurs très professionnel puisque nous disposerons d’une moto-ouvreuse, d’un camion-balai, d’une assistance technique ainsi que d’une camionnette pour l’assistance médicale. Et puisque nous sommes tous concernés par l’immobilier et qu’on ne peut pas se permettre de ne pas travailler pendant six jours, nos transferts s’effectueront dans un bus qui sera entièrement équipé en wi-fi. »

Mise sur pied par Jean Leclercq et Paul Stasse, l’équipée belge sera une première, au contraire d’une équipe anglaise qui rallie le Mipim à vélo depuis dix ans et qui regroupe quelque 150 participants.

Histoire de mêler l’utile à l’agréable, Renaud Dinraths a décidé de profiter de son épopée pour lever des fonds pour la Ligue de la sclérose en plaques via l’association Move-SEP (1). « Le but n’est aucunement d’engranger des profits mais bien de démystifier cette maladie qui touche beaucoup de personnes », conclut-il.

(1) Si vous voulez soutenir cette action, vous pouvez verser une participation à Move-SEP sur le compte BE80 2500 1356 9577. Tout don supérieur à 40 euros donne droit à une attestation fiscale.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une