Une PME liégeoise gagne un million de dollars dans un concours organisé par Google

L’équipe de CE+T Power
L’équipe de CE+T Power -

La technologie belge a tapé dans l’œil de Google. Lors d’un congrès sur l’énergie organisé lundi soir à Washington, le géant américain et l’Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE) ont décerné à l’entreprise liégeoise CE+T Power une récompense d’un million de dollars pour son onduleur miniature. La PME était en compétition avec 15 autres finalistes dans ce concours baptisé Little Box Challenge et qui visait à développer l’onduleur le plus compact possible.

Qu’est ce qu’un onduleur ?

L’onduleur est un appareil qui permet de transformer du courant continu – utilisé pour stocker l’électricité – en courant alternatif – utilisé pour transporter l’électricité. CE+T Power s’est spécialisé dans la fabrication de ces appareils en vue de sécuriser l’alimentation électrique d’applications critiques ne pouvant tolérer aucune interruption.

Exemple : des centrales téléphoniques, la signalisation ferroviaire, les data center… Dès qu’il y a une coupure de courant alternatif, des batteries rentrent en jeu pour assurer la continuité du service. Il faut alors des onduleurs pour transformer le courant continu en courant alternatif. L’entreprise compte parmi ses clients Vodafone, Ericsson, China Mobile, Huawei, Infrabel, Proximus, Ores, Aéroport de Charleroi, VOO...

CE+T Power occupe aujourd’hui près de 80 personnes à Liège, une vingtaine dans son centre au Luxembourg et environ nonante réparties dans ses installations en Inde, en Chine et aux USA. Il faut encore ajouter à cela des commerciaux localisés en France, en Grande Bretagne, en Suède, en Inde, en Chine et aux USA. Elle réalise un chiffre d’affaires de 38 millions.

Quel avenir pour CE+T Power ?

Quelle sera la suite ? CE+T Power va-t-il travailler pour Google à l’avenir ? Pour l’entreprise, cela reste assez nébuleux. « A ma connaissance, il n’y a rien de prévu, explique Xavier Bartholomé, directeur marketing.Ce qui est certain, c’est que nous conservons la propriété intellectuelle de notre découverte ». Google a de nombreuses raisons d’être intéressé par la miniaturisation des onduleurs que ce soit pour ses activités de conservation des données (data center), pour la Google Car ou encore pour ses activités aérospatiales.

Le million de dollars sera réparti entre l’équipe de recherche interne et les nombreux partenaires qui ont aidé la firme à développer ce produit : les centres de recherche et de développement Mycrosis, ULG et Sirris.