Budget : la N-VA veut raboter la sécu

Le gouvernement fédéral va devoir trouver plus de 2 milliards pour combler le « trou » dans le budget 2016. Pour la N-VA, les économies devraient passer en grande partie par une gestion plus sévère de l’assurance-maladie et de l’assurance-chômage. Les nationalistes flamands sont dans la droite ligne de ce que leur chef avait déjà annoncé dans son discours de rentrée en janvier de cette année. Bart De Wever avait alors expliqué que les inévitables dépassements budgétaires imposés par la crise migratoire et la menace terroriste devaient être compensés par des économies sur la Sécu.

Deux mois plus tard, alors que l’effort budgétaire s’annonce encore plus important que prévu, la N-VA remet le couvert. Le parti insiste pour concrétiser des mesures évoquées ces derniers mois qui n’ont pas encore été mises en œuvre. Un exemple ? Des mesures plus sévères en matière d’incapacités de travail de longue durée pourraient rapporter, selon les nationalistes, plusieurs centaines de millions d’euros.

La N-VA vise également les organisations syndicales et les mutuelles qui gèrent l’assurance-maladie.

Sur le même sujet
Politique