L’acteur porno James Deen condamné pour non-port du préservatif

Parce qu’il n’a pas fourni de préservatifs, ni les vaccins adéquats à ses employés, James Deen et sa société de production devront s’acquitter d’une lourde amende.

Temps de lecture: 2 min

L’acteur porno Bryan Sevilla, alias James Deen, n’est pas au bout de ses peines.

Après plusieurs plaintes pour viol et tentative de viol en novembre dernier, l’homme de 30 ans devra s’acquitter d’une amende de 71 000 euros pour « violations sérieuses des conditions de santé et de sécurité du lieu de travail ».

Une enquête, lancée après une plainte de la AIDS Healthcare Foundation en janvier dernier, a dévoilé que la société de production de l’acteur n’avait pas utilisé de préservatifs et n’avait pas fourni de vaccins ou d’examens médicaux aux employés, les exposant ainsi à l’hépatite B.

Risque de mort ou d’un dommage grave

Les autorités californiennes et l’inspection du travail ont indiqué que la société James Deen avait commis neuf violations dont quatre étaient suffisamment graves pour que « la mort ou un dommage grave puisse résulter de la situation dangereuse actuelle ».

La loi requiert « l’utilisation du préservatif dans les films pour adultes pour protéger les travailleurs contre l’exposition au VIH et d’autres infections sexuellement transmissibles », a indiqué le chef Juliann Somme dans un communiqué, retranscrit sur Morandini santé.

Acteur renommé de sa catégorie, James Deen est opposé au port du préservatif, qu’il juge inutile au vu des protections déjà en place sur un tournage de film X.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une