Fusillade à Forest: l’homme abattu identifié, 2 suspects interpellés

Suivez les dernières informations en direct

L’essentiel

► Deux hommes suspectés d’être impliqués dans la fusillade de mardi à Forest sont « activement recherchés »

► Deux individus ont été interpellés (un homme actuellement hospitalisé et un autre lors d’une perquisition), mais ont été remis en liberté

► Les quatre policiers blessés sont sortis de l’hôpital

Le parquet fédéral a apporté des précisions quant aux perquisitions qui ont eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi lors d’une opération de police à Forest liée aux attentats du Paris.

Un homme retranché dans un appartement avait été abattu, son identité a été révélée : il s’agit de Mohamed Belkaïd.

Qui est Mohamed Belkaïd ?

Mohamed Belkaïd est un homme de 35 ans (né le 9 juillet 1980), de nationalité algérienne. En séjour illégal dans le pays, il n’était connu des services de police que pour un « vol simple ».

>> Ce que l’on sait du suspect abattu

« Le suspect a été neutralisé par un tireur d’élite des unités spéciales alors qu’il allait clairement ouvrir le feu sur la police depuis une fenêtre de l’appartement dans lequel il était retranché », a précisé le procureur Thierry Werts.

La fusillade

Le procureur est aussi revenu sur la fusillade de mardi après-midi.

« Dans le cadre du dossier du parquet fédéral ouvert à la suite des attentats de Paris du 13 novembre 2015, une perquisition a été menée hier vers 14h15 à la rue du Dries à Forest », explique-t-il.

Une équipe de six policiers (français et belges) s’est rendue sur place mais « d ès le moment où la porte de l’appartement a été ouverte, au moins deux personnes armées d’un riot gun et d’une kalachnikov ont immédiatement ouvert le feu sur les policiers, raconte le procureur. L’échange de tirs a été bref mais nourri ».

Durant les différentes interventions, quatre des six policiers ont été blessés. « Des impacts ont été retrouvés sur gilets par balle, le pire a été évité », a-t-il expliqué.

Dans les heures qui ont suivi, des tirs ont encore été entendus depuis l’appartement. Deux individus ont réussi à prendre la fuite « et sont toujours activement recherchés ».

Les perquisitions

Des perquisitions ont donc été menées jusqu’à 6H00 du matin mercredi pour retrouver les deux fuyards.

► Perquisition rue du Dries  : Les policiers ont fouillé l’appartement où la fusillade a été déclenchée. Ils ont retrouvé à côté du corps du suspect : une kalachnikov, 11 chargeurs, « un nombre considérable de munitions », un livre sur le salafisme et un drapeau de Daesh.

Aucun explosif n’a été retrouvé.

Perquisition rue de l’Eau  : Une kalachnikov a été découverte dans l’immeuble fouillé par les policiers. Par la suite, deux autres perquisitions dans la même rue se sont révélées négatives.

Perquisition chaussée de Neerstalle  : Une personne a été interpellée pour être interrogée par la suite. Son implication dans la fusillade doit encore être examinée.

► Perquisition à Sint-Pieters-Leeuw  : Le parquet fédéral a déclaré que cette perquisition « était négative ».

2 personnes interpellées / 2 personnes en fuite

>> Le parquet fédéral a confirmé que deux personnes ont réussi à fuir lors de la fusillade et sont toujours « activement recherchées ».

>> Dans le même temps, le parquet a indiqué que 2 individus ont bien été interpellés  : il s’agit d’un homme qui s’est présenté à l’hôpital de Hal vers 20H pour une jambe cassée et de la personne emmenée dans le cadre de la perquisition chaussée de Neerstalle.

Aucun renseignement ne peut être divulgué sur l’identité des personnes interpellées, mais le parquet a affirmé qu’elles avaient été remises en liberté sans être inculpées.

>> Enfin, le procureur a expliqué que l’individu qui accompagnait l’homme blessé à l’hôpital de Hal s’est lui aussi enfui à la vue des policiers. Il pourrait n’avoir aucun lien avec la fusillade.

Un conseil national de sécurité, qui réunit les principaux ministres et responsables des services de sécurité, est également prévu à 14H.

Sur le même sujet
Police