Salah Abdeslam sera incarcéré à Bruges

Après l’arrestation de Salah Abdeslam ce vendredi à Molenbeek, le niveau 3 de menace en Belgique est maintenu. Charles Michel a convoqué ce samedi une réunion du conseil national de sécurité.

Le Premier ministre a rappelé que malgré l’arrestation de Salah Abdeslam, « la lutte contre le terrorisme n’est pas terminée » et que si « nous avons peut-être gagné une bataille hier, nous n’avons pas encore gagné la guerre ».

Le gouvernement a par ailleurs salué le travail des services de police : « Entre 300 et 400 enquêteurs ont permis l’arrestation de Salah », a déclaré le Premier ministre.

Par ailleurs, Didier Reynders est revenu sur les critiques venues de France quant à la gestion de l’enquête belge : « C’est clairement un phénomène de recherche de bouc émissaire. La Belgique a effectivement des choses à se reprocher, mais la situation en France est loin d’être meilleure. Quand Mehdi Nemmouche est venu commettre un attentat dans le musée juif de Bruxelles, personne n’a critiqué la France ».

Suivez les dernières informations sur mobile.

Salah Abdeslam, sorti de l’hôpital ce samedi matin, doit être entendu dans la journée par les enquêteurs et un juge. Il devrait par la suite être incarcéré dans la prison de Bruges, alors que le parquet fédéral belge et le parquet de Paris doivent se concerter quant à l’éventuelle extradition du présumé terroriste.