Explosion dans la station de métro Maelbeek: au moins 20 morts (vidéos)

Au moins 106 personnes ont été blessées, a confirmé le bourgmestre de Bruxelles.

Temps de lecture: 2 min

Toutes les dernières informations en direct

Au moins vingt personnes sont mortes lors d’une explosion dans la station de métro Maelbeek à Bruxelles, a confirmé le cabinet du ministre Pascal Smet. Au moins 106 personnes ont été blessées, a confirmé le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur, dont 17 grièvement et 23 sont fortement atteintes.

La vidéo sur mobile

Pierre Meys, porte-parole des pompiers de Bruxelles, a pu nous donner quelques détails après l’attaque dans la station de métro de Maelbeek : «  L’explosion a été très violente. Apparemment, dans la rame au milieu du convoi »

La prise en charge des blessés

Selon nos informations, plus ou moins 100 pompiers ambulanciers de Bruxelles et de la Croix rouge étaient présents autour de Maelbeek.

Le porte-parole des pompiers est revenu sur la gravité des faits : «  C’est la guerre. C’est indescriptible. Très difficile. Tout est détruit, en morceaux. Il y a une septantaine de blessés. Ce sont des blessures de guerre. J’ai plus de 40 ans de métier, c’est la chose la plus grave que j’ai vue ».

Un témoin raconte l’attaque.

L’opération de prise en charge des blessés continue mais il n’y a plus de blessés dans la station même, ils ont tous été évacués.

Deux postes médicaux avancés, pour accueillir les premiers blessés ou les personnes choquées, ont été mis en place à la rue Joseph II et à l’Hôtel Thon, où des dizaines de personnes sont déjà accueillies.

Dans la matinée, des blessés légers étaient transférés vers les hôpitaux dans des bus.

Certaines personnes ont marché sur les rails pour évacuer le métro Maelbeek.

Les métros fermés, les élèves confinés dans les écoles

Tous les métros sont fermés a annoncé la Stib après la mise en place de niveau 4 de menace suite à la double explosion à l’aéroport de Zaventem (au moins 13 morts et 35 blessés) et celle à la station de métro Maelbeek.

Il a été demandé « aux écoles de l’enseignement obligatoire de ne pas laisser les élèves non accompagnés de leur parent sortir sur le temps de midi ».

À lire aussi x3zcsj8

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une