Un pompier à Maelbeek: «Les victimes ont des blessures de guerre»

L’explosion dans la station de métro bruxelloise a fait au moins 15 morts.

Journaliste au service Monde Temps de lecture: 1 min

Pierre Meys, porte-parole des pompiers de Bruxelles, a pu nous donner quelques détails après l’attaque dans la station de métro de Maelbeek à Bruxelles, ce mardi matin : « L’explosion a été très violente. Apparemment, dans la rame au milieu du convoi »

« C’est la guerre. C’est indescriptible. Très difficile. Tout est détruit, en morceaux. Il y a une septantaine de blessés. Ce sont des blessures de guerre. J’ai plus de 40 ans de métier, c’est la chose la plus grave que j’ai vue », nous a-t-il confié.

Il a aussi tenu à saluer les secouristes : «  Je félicite tous les intervenants dans cette opération de secours. Tous les hôpitaux de la Région ont été avisés et ont envoyé des renforts. Deux hôtels ont mis à disposition leurs locaux pour permettre l’installation de postes médicaux avancés les plus confortables possible ».

Les dernières informations en direct

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une