Charles Michel sur les attentats de Bruxelles: «Il y aura un avant et un après…»

Le ton grave et posé, le Premier ministre Charles Michel s’est exprimé pour la deuxième fois ce mardi, suite aux attentats de Bruxelles. « C’est l’attentat le plus tragique que la Belgique ait connu », a-t-il souligné en conférence de presse, aux alentours de 18h30.

« Des vies brisées en plein vol »

« Ces attaques, ce sont d’abord des vies brisées en plein vol. Pour nous, il y a un avant et un après. Nous sommes frappés par les témoignages, par certaines images… », s’est étranglé le Premier. « Je veux dire à ceux qui ont choisi de se porter en ennemis barbares que nous allons rester unis et rassemblés. Nous sommes déterminés à tout mettre en œuvre pour sauvegarder nos libertés fondamentales. La liberté a été frappée dans son cœur ce matin à Bruxelles. Comme elle l’avait été à Paris, Londres et Madrid. »