Attentats de Bruxelles: les militaires autorisés à patrouiller et à contrôler les bagages

Temps de lecture: 1 min

Le Conseil national de sécurité a décidé d’autoriser les militaires déployés à effectuer des patrouilles et si nécessaire, contrôler les bagages et les sacs à dos. « Ceci toujours sous le commandement direct de la police », explique vendredi le cabinet du ministre de la Défense dans un communiqué, donnant également des informations sur les capacités mises à disposition des services de sécurité intérieure depuis les attentats.

Une fois que le niveau de menace 4 a été déclaré pour l’ensemble du pays mardi sur base des recommandations de l’OCAM, le dispositif de 740 militaires (surveillance statique et surveillance des centrales nucléaires) en vigueur au niveau 3 est monté en quelques heures jusqu’à environ 1.000 dans tout le pays. Quelques centaines de militaires pouvant être déployés immédiatement si nécessaire étaient tenus en permanence en réserve, détaille la Défense.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une