Mandat d’arrêt prolongé pour l’homme arrêté et blessé à Schaerbeek

Abderahmane Ameroud a été condamné pour complicité dans l'assassinat du commandant Massoud.

Temps de lecture: 2 min

Voir notre direct

Une opération antiterroriste a été menée vendredi 25 mars dans l’après-midi, à proximité de la place Meiser à Schaerbeek. L’homme qui a été maîtrisé à l’arrêt du tram, est Abderahmane Ameroud, confirme le communiqué du parquet fédéral. La privation de liberté du suspect a été prolongée par le juge d’instruction d’une période de 24 heures, est-il précisé.

Abderahmane Ameroud avait été condamné en 2003 pour complicité dans l'assassinat du commandant Massoud.

Cette arrestation a été menée en lien avec l'attentat déjoué d'Argenteuil. Jeudi, la police française a interpellé un homme en banlieue parisienne qui avait un projet d'attentat à un «  stade avancé », selon le ministre français de l'Intérieur.

Mandat d’arrêt pour Rabah N.

Dans le cadre de l’enquête ayant conduit à l’arrestation du nommé Reda Kriket à Argenteuil (France), qui est menée par une équipe commune d’enquête (J.I.T.) par des enquêteurs belges et français, le juge d’instruction a délivré un mandat d’arrêt à l’encontre de Rabah N. (nommé incorrectement dans le communiqué d’hier comme étant Salah A.). Il a été inculpé du chef de participation aux activités d’un groupe terroriste.

Tawfik A. a été remis en liberté par le juge d’instruction après audition approfondie.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une