Attentats de Bruxelles: comment les policiers ont arrêté Fayçal Cheffou

Fayçal Cheffou, arrêté jeudi soir, a été écroué après avoir été inculpé du chef de « participation aux activités d’un groupe terroriste, assassinats terroristes et tentative d’assassinats terroristes  ».

Impliqué dans les attentats de Bruxelles ?

Cette incrimination lourde rend compte de l’existence d’indices « sérieux et concordants  » le rattachant au commando terroriste qui a frappé la capitale et son aéroport mardi.

L’homme aurait été formellement reconnu par le chauffeur de taxi qui avait pris en charge, mardi matin, à Schaerbeek, le trio de terroristes, chargés de 5 valises dont 3 seulement (et heureusement) avaient pu être chargées dans le taxi.

Arrêté devant le parquet fédéral

Comment la police a retrouvé la trace de Fayçal Cheffou ? L’homme avait été pris en filature par les unités spéciales de la police fédérale qui l’ont arrêté jeudi alors que la Citroën C4 dans laquelle il se trouvait avec deux connaissances (qui ont été libérées) passait devant le parquet fédéral.

L’intervention avait été décidée en raison de la crainte d’un risque d’attentat. La perquisition menée à son domicile n’a pas permis de retrouver des armes ou des explosifs, a indiqué samedi le parquet fédéral.

Vu près de Maelbeek

Le journal « Het Nieuwsbald » faisait également état, samedi sur son site internet, de la présence de Faycal Cheffou à proximité de la station Maelbeek après l’attentat meurtrier.

Il y aurait été repéré par un policier qui l’avait interpellé alors que le bourgmestre de Bruxelles lui avait signifié une mesure d’éloignement du parc Maximilien où il avait été dénoncé par des organisations humanitaires.