Attentat déjoué en France: l’homme blessé à Schaerbeek inculpé

Il est inculpé du chef de participation aux activités d’un groupe terroriste.

Temps de lecture: 2 min

Le suspect Abderamane A., interpellé vendredi à Schaerbeek dans le cadre de l’enquête ayant conduit à l’arrestation de Reda Kriket à Argenteuil (France), a été placé sous mandat d’arrêt et inculpé du chef de participation aux activités d’un groupe terroriste, a indiqué dimanche le parquet fédéral à l’agence Belga.

L’homme qui est blessé à la jambe avait été interpellé vendredi avenue Rogier à Schaerbeek, à hauteur d’un arrêt de tram. Il avait vu sa privation de liberté être prolongée d’une période de 24 heures par le juge d’instruction qui l’a finalement placé sous mandat d’arrêt.

Une arrestation liée au dossier français

D’autres opérations de police avaient concerné, vendredi, le dossier français concernant Reda Kriket, un terroriste présumé arrêté à Argenteuil et au domicile duquel ont été retrouvées des armes (5 kalachnikovs, des armes de poing) ainsi que 10 kilos de TATP. Kriket avait été condamné à 10 ans de prison par défaut lors du procès de la filière Zerkani devant le tribunal correctionnel de Bruxelles.

Des écoutes téléphoniques et l’enquête des équipes mixtes de policiers belges et français à Bruxelles avaient permis de localiser trois suspects, dont Abderaman A. un islamiste algérien de 37 ans, déjà condamné en France pour son implication dans la filière des « campeurs », qui envoyait des combattants dans la zone pakistano-afghane.

Son nom avait été cité dans le cadre de l’enquête sur les assassins du commandant Massoud en septembre 2001.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La Une Le fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une