Attentat suicide au Pakistan: les talibans voulaient «viser les chrétiens»

Au moins 72 personnes ont perdu la vie dont 29 enfants.

Temps de lecture: 2 min

Une faction du mouvement taliban pakistanais a revendiqué lundi l’attentat ayant tué 72 personnes la veille, dimanche de Pâques, dans un parc de Lahore, affirmant avoir voulu viser ainsi les chrétiens.

«Nous avons perpétré l’attentat de Lahore car les chrétiens sont notre cible,» a déclaré à l’AFP par téléphone Ehsanullah Ehsan, le porte-parole du Jamaat-ul-Ahrar, une faction des talibans. Il a ajouté que son groupe se préparait à mener de nouvelles attaques, y compris contre des établissements scolaires.

72 victimes

Le Pakistan s’est réveillé lundi sous le choc après l’attentat suicide qui a frappé un parc populaire de Lahore, en plein dimanche de Pâques, tuant au moins 72 personnes dont nombre d’enfants et portant un coup sérieux aux espoirs d’embellie sécuritaire.

L’attentat a été revendiqué par les talibans pakistanais, qui ont déclaré avoir visé spécifiquement la communauté chrétienne. Mais selon l’inspecteur de police adjoint Haider Ashraf, la majorité des victimes sont musulmanes.

Le bilan s’établissait tôt lundi matin à 72 morts, a-t-il dit à l’AFP. Selon un responsable des services de secours, 29 enfants ont été tués, ainsi que 7 femmes et 36 hommes.

Un attentat suicide près d’une balançoire

La déflagration s’est produite dans le parc Gulshan-e-Iqbal, proche du centre-ville de cette ville de 10 millions d’habitants, particulièrement bondé en ce jour de printemps où la minorité chrétienne célébrait le dimanche de Pâques.

Le kamikaze «s’est fait exploser près de l’aire de jeux pour enfants, où ils faisaient de la balançoire», a indiqué à l’AFP un haut responsable administratif de Lahore, Mohammad Usman. Des billes métalliques ont été retrouvées.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info
Sur le même sujet La UneLe fil info

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une